Hello !

Avant de commencer je vous souhaite une très belle et heureuse année 2019 ! Une nouvelle année permet bien souvent de remettre tout à « zéro » et de prendre des bonnes résolutions.

Des bonnes résolutions écrites sur la serviette de table entre deux cacahuètes et une coupette de champagne (ou plusieurs, oh ça va hein ^^) ! Et que l’on a brandit à 11h59 heure fatidique pour tout donner le 1erjanvier.

Sauf que le 1er janvier, je n’étais pas DU TOUT prête à courir 10km, manger 5 fruits et légumes par jour et porter des talons de 15 cm pour ressembler à Queen B dans son clip – Quoi ? Ce n’est pas une bonne résolution.

Je n’ai jamais été adepte des « bonnes résolutions » prises en début d’année. Chacun(e) est libre de choisir ses résolutions mais aussi de ne pas en avoir.

Cette année, je me suis posée cette question : FAUT-IL PRENDRE DES BONNES RESOLUTIONS?

Les listes des résolutions font souvent la taille d’un dico. Stop ! Cela ne sert à rien de faire une liste longue comme le bras, avec une date de départ que l’on va reporter et en prime culpabiliser. Certes, le premier janvier reste une date qui peut motiver, mais est-ce obligatoire de prendre ses résolutions dès le 1erjanvier ?

La réponse est NON rien est obligatoire, on ne va pas se faire lyncher si on ne souhaite pas perdre 10kg en 3 semaines (merci les publicités), courir un marathon avec une prépa de dingue ou aller à la piscine 3 fois par semaine … le tout dès le 1erjanvier.

Prendre le temps c’est tout simple mais nécessaire. Par exemple, faire une liste avec 1 ou 2 objectif(s) max qui vous tienne à cœur et que vous êtes certain(e) de tenir.

Ne pas se sentir obligé de commencer des résolutions à une date précise, selon moi il est plus judicieux de se fixer une période pour les réaliser.

Exemple : « je me donne 6 mois pour »  … au lieu de « je commence le 3 janvier à » Il y a moins de risque de reporter au lendemain #procrastinationunjourprocrastinationtoujours

Des résolutions que l’on peut tenir !

Devenir le maître du monde, aller à la piscine 3 fois par semaine alors qu’on déteste ce sport … Oh la pas de pression on se fixe des objectifs précis, atteignables et raisonnables (quoi, je ne peux toujours pas devenir le maitre du monde ?)

Plus sérieusement, j’essaye de ne pas me mettre la pression et surtout de ne pas culpabiliser.

Si je prends très peu de résolutions voire aucune ce n’est pas la fin du monde. Le mot d’ordre : prendre le temps et être indulgent(e) avec soi-même.

Comment je vois 2019 ?

2018 a été le début d’une « prise de conscience » dans plein de domaines : écologie, travail, style de vie … et je croise les doigts pour que cela dure !

Mieux consommer dans mon assiette

En 2018 j’ai voulu changer la manière dont je mangeais en réduisant ma consommation de viande et de poisson. Je n’ai pas totalement arrêté car pour moi cela reste un travail à long terme.

Je cherche des alternatives grâce à internet, les réseaux sociaux et les livres de cuisine … MAIS avant tout je n’ai pas envie de me mettre la pression ou de culpabiliser parce que j’ai mangé une tranche de saucisson. #saucissonmapassion et si je veux manger de la viande/poisson j’aimerais privilégier la qualité quand je peux.

Avant tout il est important d’écouter son corps et son esprit car changer la façon de manger ce n’est pas anodin.

En 2019, soyons indulgents et patients 🙂

Réduire mes déchets

J’ai commencé à réduire mes déchets dans ma salle de bain, puis dans ma cuisine. À l’avenir j’espère être adepte des courses (presque) sans emballages.

 Continuer à faire du sport

Je déménage à la fin du mois de janvier à Clermont-Ferrand, je passe de la mer à la montagne : 2 salles 2 ambiances ! Ce début d’année sera l’occasion de découvrir une autre région grâce au sport et j’ai hâte ! Pourquoi pas faire plus de trail ? L’avenir nous le dira …

Bien évidemment et ça c’est le plus important être heureuse et en bonne santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *